Ce jour où je me suis encore remise au sport…

Ce jour où je me suis encore remise au sport…

Eh oui, c’est un truc chez moi. Me remettre au sport. Chez vous aussi j’imagine, j’ai l’impression que c’est commun à la gente féminine.
Je ne suis pas fichue de faire du sport, par contre je sais m’y remettre au moins 3 fois dans l’année (chaque année). C’est fou-fou ce problème insolvable d’irrégularité sportive. Parce que oui, entendons-nous bien, ça ne sert à rien de faire du sport 3 mois dans l’année, à part à se donner bonne conscience.

Et à se la raconter un peu. Genre « Moi ? Ah oui oui, beaucoup de sport. Hin, hin, hin… »

Le sport et moi, depuis toujours

Pourtant, je n’ai pas toujours eu ce problème. Avant, je faisais de la danse. J’ai commencé très jeune donc, plus qu’un sport, la danse est devenu un défouloir bon pour le corps et l’esprit. C’est aussi et surtout devenu ma passion (sauf en cours d’EPS…). Et voilà le problème. Depuis que je suis haute comme 3 pommes, pratiquer un sport a toujours été synonyme de pratiquer ma passion. Mince, c’est beau c’que j’dis.
Et puis j’ai déménagé pour faire mes études, et j’ai arrêté. Voilà. Et je ne me suis jamais réinscrite dans ma nouvelle ville. J’ai arrêté la danse, donc le sport. Donc j’ai perdu du muscle, j’ai perdu le modjo du sport, j’ai perdu la foi dans mes baskets.

Vous pensez bien que je n’allais pas me mettre à courir, faut pas déconner non plus, courir c’était mon angoisse en cours de sport de la 6ème au lycée, je détestais ça. Comment y prendre du plaisir ? Impossible. Les années ont passé et l’envie (et la nécessité de faire du sport) a commencé de nouveau à se faire ressentir : souffle court, nécessité d’évacuer le stress, 0 muscle dans les fesses qui commencent à tomber, tiens d’ailleurs, quelqu’un a-t-il un élastique pour maintenir mon fessier vers le haut ?

« Reste-t’il un sport que je n’ai pas essayé ? »

Alors il y a deux ans, je me suis remise au sport. Une première fois. J’ai voulu faire de la zumba, c’est un peu comme de la danse non ? A première vue, ça m’a vachement motivé. Et puis ça a été une déception sans nom dès le premier cours. Je n’ai pas retrouvé cette sensation et ce plaisir de danser. Ça n’avait rien à voir. J’ai tenu un peu, histoire de finir ma carte de 10 séances qui m’avait coûté un rein alors que j’étais encore étudiante et je ne l’ai jamais renouvelé. Et puis j’ai de nouveau fait un break avec le sport.

L’année dernière, j’ai fait de la natation, car j’avais lu que c’est un sport très bon pour perdre du poids et s’affiner. Si tu fais des palmes, alors là c’est banco contre la cellulite. Ni une ni deux, je m’y mets, j’enfile mais palmes roses, mon bonnet rose, mon maillot de bain rose (parce que je suis une Barbie, quand je fais du sport, j’achète tout ROSE) et puis après tout je sais nager, ça doit pas être aussi compliqué. J’ai même fait de l’aquagym. J’ai tenu 3 mois. Ben oui, il a fini par faire froid, y avait toute une galère de brushing, de lavage de cheveux trop fréquent, bref. J’ai simplement arrêté d’y aller.

Bon, ensuite j’ai aussi essayé de courir, mais je me suis découragée (je cherche toujours mes poumons depuis). J’ai fait aussi du renforcement musculaire tous les soirs à la maison (j’ai tenu 2 mois), je vous en ai même fait un article, bref, bref, bref. Reste-t’il un sport que je n’ai pas essayé ?

Alors je me suis interrogée sur la raison qui me poussait à vouloir à tout prix faire du sport.

Pour avoir une passion ? Non, ma passion est ailleurs maintenant.
Pour me vider la tête ? Non plus. Pour perdre du poids et avoir une plus jolie silhouette, ça oui.
Donc je faisais du sport pour de mauvaises raisons me concernant.

Je faisais du sport comme on ferait un régime : on sait tous avant d’avoir commencé qu’on abandonnera. En étant trop restrictif, sans trouver une vraie notion de plaisir, c’est impossible de tenir sur la durée.
Alors j’abandonnais mon régime-sport.

Cet hiver, j’ai traversé une période pas marrante-marrante, qui m’a poussé à chercher des lieux pour me ressourcer. Comment vider ses émotions négatives ?

Et là, venu de nulle part, j’ai eu BESOIN de faire du sport. Du sport pour prendre du plaisir, pour me défouler. Ça m’a fait un bien fou. 

J’ai compris pourquoi tant de gens en avaient besoin, en disant adieu à la performance, à l’inspection de ma prise de muscles et aux kilos perdus. J’ai simplement constaté combien j’étais mieux dans ma tête.
Et depuis, vous me tueriez à m’interdire de faire du sport…
.

 

C’est tout pour aujourd’hui mes jolies, c’est déjà un bien joli pavé indigeste. J’espère que vous prendrez tout de même du plaisir à me lire, même si cet article est bien long et bien différent de d’habitude. Si cela vous intéresse, je vous raconte la suite !

Je vous fais de gros bisous, et je vous dis à bientôt !

Anaïs

Retrouvez-moi sur :
FACEBOOK – INSTAGRAM HELLOCOTON
.

Sans titre 1

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someoneShare on Google+
Il y a 19 commentaires sur cet article
  1. Victoria's Tea Time at 20:32

    J’aime bien cet article, on s’y retrouve toutes plus ou moins je pense.
    Comme toi j’ai fait pas mal de danse classique puis de l’équitation. Aujourd’hui est une autre histoire…
    En première année de médecine je courais 10 km trois fois par semaine le matin et je n’ai jamais vraiment réussi à m’y remettre depuis… On dit qu’on court toujours après quelque chose mais j’ai l’impression de ne pas savoir après quoi courir aujourd’hui.
    Du coup j’hésite à m’inscrire à des courses Nike et autre, car ça fait un objectif et honnêtement la course fait un joli corps, ce qui me motive un peu à reprendre héhé.
    J’ai essayé la Zumba aussi sans accrocher, et le sport en salle j’ai du mal, j’ai l’impression que ça fait torture volontaire ! (parce que la course non bien sûr, la fille maschiste quoi)
    Enfin apparement toi ça marche et c’est bien, à toi le corps de rêve cet été :)

  2. histoiresdefruit at 19:10

    je me retrouve completement dans ton article, je n’ai jamais été une grande accro du sport mais quand je me suis retrouvé au chomage en septembre dernier, j’ai eu le BESOIN de me bouger, de faire du sport, de me défouler… Je crois que c’était ça, ou je me coupais de toute vie sociale à trop être sur les nerfs !

  3. Fitmaforme at 23:18

    Je pense que l’on s’est toutes reconnue dans cet article (un jour ou l’autre…).
    Pas évident de se mettre ou se remettre au sport, en tout cas bon courage et j’espère que ta motivation restera au beau fixe.
    Des bisous

    • Anaïs Auteur at 09:33

      Hello, et bien il faut simplement mettre les mains dans le code et le CSS. C’est plus simple via wordpress, il y a pas mal de tuto dédiés à ça sur internet, tu devrais trouver facilement !
      Bises,
      Anaïs

  4. curiositesdigitales at 18:17

    Ton article est loin d’être indigeste, je l’ai trouvé très intéressant. En le lisant je me suis reconnue.
    J’ai pratiqué pendant 8 ans de la danse classique puis j’ai arrêté. Et je n’ai jamais et d’autre activités sportives. Je faisais du sport qu’au collège et au lycée, je n’aimais pas spécialement. Il y a 3 ans j’ai découvert la zumba, j’en ai fait pendant 2 ans et demi, j’ai adoré, ça me défoulait bien ! Mais j’en ai eu marre des musiques et ai fini par m’avouer que je n’avais pas le rythme dans la peau^^
    C’est difficile de trouver LE sport qui nous convient parfaitement.
    Je suis actuellement en recherche d’emploi et pour me vider la tête, je vais dans une salle de sport :) Et ça me plaît beaucoup ! En parallèle je fais de la marche.
    Voila je t’ai raconté ma vie « sportive » :)
    Belle soirée !
    Laure.

    • Anaïs Auteur at 09:37

      Je crois qu’en effet, c’est vraiment dur de passer d’une activité qu’on adore et qu’on a l’habitude de pratiquer à une nouvelle activité sportive (qui ne demande pas les mêmes compétences !) J’espère que tu garderas la motivation ma belle ;)
      Anaïs

    • Anaïs Auteur at 14:39

      Hihi, comme je te comprends ;) il ne faut pas s’arrêter de chercher et puis surtout, il faut faire du sport pour se faire du VRAIMENT du bien, pas juste pour être belle !!!
      Bisous ma jolie,
      Anaïs

  5. axelle et ses caprices at 13:02

    J’ai bien aimé ton article, qui résume bien le fait que pour aimer faire du sport il ne faut pas le faire seulement pour l’apparence physique.
    Moi je suis en plein programme (top body challenge) de fitness et à côté du fait que je voulais retrouver une silouette plus jolie et bien je voulais me dépasser (comme par exemple faire de plus en plus d’abdos, courir encore plus longtemps etc). Après une bonne séance on se sent bien et forte et c’est pour ça que je continu de le faire : parce que j’aime bien et que ce n’est pas une contrainte
    Bisous, Axelle

    • Anaïs Auteur at 12:34

      Ahhhh la flemme. Je t’avoue que même si je suis toujours HYPER contente d’aller au sport maintenant, il arrive toujours parfois que je ressente un petit moment de flemme avant de partir de chez moi…

      Bisous !
      Anaïs

  6. La Renarde at 10:46

    Pour ma part, je fais régulièrement du badminton. Et j’aime aussi la randonnée. Mais je n’ai jamais considéré tout ceci comme du sport, plutôt comme un plaisir/loisir.

    Par contre, au fur et à mesure que mon niveau s’améliorait en badminton, et que je partais à l’assaut de montagne de plus en plus haute, je me suis rendue compte que physiquement, je ne tenais plus. Que j’avais besoin de m’améliorer physiquement avant de pouvoir améliorer mon niveau. Et c’est la que j’ai commencé à « faire du sport », c’est-à-dire aller à la gym pour faire du renforcement musculaire, du cardio, etc. Donc du coup, je fais du sport pour faire du sport…

  7. Made in Audrey at 09:08

    Je suis comme toi ! Chaque année je me dis « allez cette année, je fais du sport, je veux un corps de bombasse! ».. et tous les ans c’est pareil, je cours 3 fois et j’arrête. Tout comme toi, je suis à la recherche de mes poumons et des muscles de mes jambes aussi ^^
    Par contre, j’ai très envie d’essayer la natation et l’aquagym cette année !
    Bisous :)

Laissez un joli commentaire par ici :